Comment Lancer un Appel Aux Dons

Paige Kutilek
|8 min read

Stratégie de collecte de fonds

Dans le monde des cagnottes, la « sollicitation » désigne le moment où on fait un appel aux dons. On sollicite généralement les donateurs à trois moments du processus d’un financement participatif.

Commencez par solliciter votre cercle amical et familial (ou celui de votre groupe) une fois votre cagnotte publiée, avant de la partager avec le plus grand nombre. Cette étape est primordiale car les gens ont tendance à faire un don plus facilement si d’autres en ont déjà fait un. Et les personnes les plus susceptibles de faire un don font partie de votre cercle intime.

La deuxième sollicitation doit avoir lieu lorsque vous partagez votre cagnotte avec le plus grand nombre, sur les réseaux sociaux, en personne, à l’occasion d’événements, etc. Mais au bout de quelques semaines, voire quelques jours, votre cagnotte pourrait s’essouffler. Pas de panique ! Cela fait partie du processus.

Recontactez vos amis, vos collègues et d’autres connaissances pour leur demander une dernière fois de faire un don. Vous aurez donc fait, en tout, trois appel auprès de votre entourage.

Il faut adopter une approche et un ton spécifiques pour chacun de ces moments. Nous avons réuni quelques conseils utiles pour vous expliquer comment lancer un appel aux dons selon la situation.

Nos conseils pour lancer un appel aux dons

1. N’oubliez pas de raconter votre parcours

Les gens que vous sollicitez ne connaissent pas toujours tous votre histoire. Que vous les contactiez par e-mail ou les rencontriez en personne, pensez à leur raconter votre parcours de façon claire. Si votre histoire est longue et contient de nombreux détails, privilégiez la simplicité et la concision dans votre demande initiale (comme dans un argumentaire éclair). Encouragez les donateurs potentiels à se rendre sur votre cagnotte pour lire votre histoire dans son intégralité, et à en devenir acteur grâce à leur don.

Pour savoir comment exposer votre parcours, suivez nos conseils pour raconter votre histoire.

2. Personnalisez votre message en fonction de la situation

La meilleure façon de recevoir une réponse positive (c’est-à-dire un don !) est de s’adapter à la personnalité de chacun et de tenir compte de ses centres d’intérêt. Si vous savez qu’un donateur réagira mieux à un e-mail enjoué et chaleureux, adoptez un ton informel et joyeux. Si un autre donateur préfère une approche plus solennelle, adaptez votre message en conséquence.

Si vous récoltez de l’argent pour une association à but non lucratif, pensez à souligner les avantages fiscaux liés au versement d’un don à la cause que vous soutenez.

Suivez d’autres conseils sur la façon de rédiger la lettre de présentation d’une collecte de fonds.

3. Expliquez aux gens ce qui se passera s’ils ne font pas de don

Darren Binder, fondateur de l’association City Dogs Rescue, indique qu’il est important de susciter un sentiment d’urgence quand on partage une collecte de fonds. S’ils ne prennent pas conscience du caractère impérieux de la situation, les donateurs potentiels pourraient remettre leur don à plus tard, ce qui vous obligerait à les solliciter à nouveau. Expliquez ce qui arrivera si votre campagne de financement participatif n’atteint pas son objectif. Vous verrez sans doute les dons monter en flèche. Même des conséquences négatives peuvent être présentées sous un angle positif. Inspirez-vous de la radio, qui diffuse souvent des messages du type « Si cela vous tient à cœur » ou « Si vous souhaitez toujours bénéficier de ces avantages », pour créer un sentiment d’urgence tout en restant optimiste.

4. Conservez une attitude positive et persuadez-vous que les gens vont faire un don

Ne vous découragez pas si certaines personnes ne répondent pas à votre première sollicitation. N’oubliez pas que nous avons tous des priorités très différences en matière de budget et de trésorerie. Il est impossible de savoir à l’avance quand les gens vont vous soutenir. Alors ne baissez pas les bras et persévérez.

5. Établissez une relation que vous entretiendrez au fil du temps

Soutenez-vous une cause qui s’inscrit dans la durée ou s’agit-il d’un événement ponctuel ? Si c’est un projet à long terme, il faut considérer un don comme le début d’une relation durable avec le donateur. Que votre cagnotte se déroule à court ou long terme, les donateurs doivent avoir l’impression de faire partie de votre cagnotte et de jouer un rôle dans cette histoire. Restez en contact. Les communiqués et les mots de remerciement sont essentiels. Le pire scénario serait de contacter vos soutiens uniquement pour leur demander de faire un don.

Pièges à éviter lors d’un appel aux dons

Vous pouvez ressentir une certaine fébrilité à l’idée de solliciter des dons ou d’être trop exigeant(e). Ne vous inquiétez pas, même les organisateurs de cagnottes expérimentés ont le trac à certains moment. Simplifiez-vous la vie en respectant une checklist et en vous entraînant à demander aux gens de verser un don.

Voici quelques erreurs que des organisateurs commettent lorsqu’ils lancent un appel aux dons, et les moyens de les éviter.

1. Ne pas savoir exactement ce que vous demandez ou vous montrer vague à ce sujet

Il est important de définir les objectifs à atteindre avant de lancer un appel aux dons. Vous récoltez de l’argent pour faire face à des dépenses médicales ? Si c’est le cas, répertoriez les soins que vous devez financer. Il arrive parfois qu’on se concentre tellement sur la forme qu’on en oublie de communiquer clairement et exactement ce dont on a besoin. Veillez à définir des objectifs précis et à les indiquer en haut de votre cagnotte, ainsi que dans vos messages de sollicitation.

2. Adopter un ton trop formel

Vous pouvez demander à des organisations de faire un don à votre cagnotte, mais la plupart des donateurs potentiels sont des gens qui vous connaissent personnellement (vous ou le bénéficiaire). Il est donc inutile d’être trop solennel. C’est même contre-productif car cela crée une distance et met tout le monde mal à l’aise. Faites preuve de bienveillance, de sincérité et d’humanité, et les donateurs feront de même.

3. Ne pas savoir qui vous sollicitez

Lorsque vous demandez des dons, ne vous concentrez pas uniquement sur vos objectifs. Pensez aussi à la personne que vous sollicitez, à son point de vue et à ses besoins. Par exemple, quand vous contactez un donateur potentiel, posez-vous les questions suivantes :

  • Pourquoi cette personne s’intéresse à ma cause ? Vous avez une bonne raison de solliciter cette personne. Ne l’oubliez pas et mentionnez-la lorsque vous approchez chaque donateur potentiel.
  • Quelle relation cette personne entretient-elle avec le bénéficiaire ? Cette personne et le bénéficiaire étaient peut-être amis d’enfance ou voisins. Il est pertinent de parler de cette relation lorsqu’on demande de faire un don pour créer un lien plus personnel et intime. Cela augmente vos chances de succès.
  • Pourquoi cette personne serait réticente ? Tenez compte des arguments qui font qu’une personne ne souhaite pas nécessairement faire un don, et essayez d’en parler si possible. Par exemple, certaines personnes peuvent penser qu’elles n’ont pas les moyens de verser un don suffisamment élevé pour changer les choses. Abordez cette préoccupation en répertoriant des dépenses spécifiques qu’il serait possible de régler grâce à de petits dons, vous mobiliserez ainsi plus de monde.

4. Avoir peur du rejet

Les gens que vous sollicitez ne feront pas tous un don, et ce n’est pas grave. Cela ne veut pas dire que vous avez raté votre cagnotte ou que votre entourage est malveillant. Votre entourage n’est pas toujours à l’écoute. Il faut donc revenir poliment vers les gens qui n’ont pas versé de don après la première prise de contact.

5. Ne pas faire preuve d’authenticité

Utilisez tous les outils à votre disposition (mots, photos, vidéos, prix et événements), les options sont pratiquement illimitées. Si votre cagnotte reflète votre personnalité et est pleine d’entrain, cela fera toute la différence et se ressentira au niveau des résultats.

6. Être trop vague

Il faut éviter ce piège à tous les niveaux de votre cagnotte, de la description aux demandes de don. Tout le monde est submergé d’informations. L’imprécision n’attire l’attention de personne, alors que la clarté éveille la curiosité. Indiquez clairement pour quelle raison vous collectez des fonds, exposez la situation actuelle et le résultat escompté.

Soyez précis(e) quand vous dressez la liste des dépenses. Certains organisateurs de cagnottes listent tous les frais, pas seulement les dépenses importantes (comme une opération chirurgicale), mais aussi les coûts annexes (comme l’essence pour se rendre chez le médecin). Les donateurs potentiels apprécient la transparence.

Maintenant que vous sollicitez des dons, obtenez-les

Avant tout, rappelez-vous que les gens aiment l’entraide. C’est inné en chacun de nous. Quand vous lancez un appel aux dons, vous déclenchez un simple réflexe humain. Si vous en faites un moment de convivialité, vous serez en bonne voie pour récolter beaucoup d’argent au profit de votre cause. Dans la même optique, ne ratez pas nos Huit conseils destinés aux débutants pour lancer une campagne.

Lancer une collecte de fonds gratuite

Paige Kutilek

About Paige Kutilek

I'm keen on creating meaningful and thoughtful content that will have an impact. I'm a dedicated individual with a creative touch who is always eager to learn more.

Leader de la collecte de fonds en ligne

security dashboard level handout mobile contact chart bar 33 customer support world 2
Garantie de protection des donateurs

Exclusivité : GoFundMe propose une garantie pour protéger les donateurs.

Configuration simple

Vous pouvez personnaliser et partager votre campagne GoFundMe en quelques minutes.

Aucuns frais de plateforme

Comme il n'y a pas de frais de plateforme à régler, vous profitez au maximum de l'argent récolté.

Application mobile

Avec l'application GoFundMe, lancer et gérer une campagne est un véritable jeu d'enfant, où que vous soyez.

Portée sociale

Exploitez la puissance des réseaux sociaux pour diffuser votre histoire et obtenir davantage de soutien.

Conseils d'expert 24 h/24, 7 j/7

Nos agents de satisfaction des clients triés sur le volet répondront à toutes vos questions, de jour comme de nuit.