Pour me défendre contre l'acharnement judicaire

Bon... le nerf de la guerre c'est beaucoup la détermination mais aussi les ressources financières. Vous m'avez soutenus et je vous remercie infiniment, mais c'est pas fini alors je relance une cagnotte. Je sais que la situation est compliquée et c'est pas évident de demander, mais voila je le fais... Merci d'avance.

J'en ai marre.... En 2016 j'ai fait un truc pas fou, j'ai recueilli en France, en voiture, 3 femmes d'Erythrée qui avaient besoins d'aide. On m'a reproché qu'elles n'avaient pas les bons papiers. Pendant plus de 4 ans j'ai affronté la justice. 5 audiences dont 4 relaxes, des milliers de pages de procédure, des témoins en veux tu en voila, le conseil des sages qui s'est prononcé... Je pensais l'affaire finie et la victoire acquise, mais non le parquet s'est pourvu en cassation. Des procureurs sont partis en guerre acharnée contre la solidarité la plus basique, celle du petit bonheur ramassé dans un fossé. Et ils ne cèderont pas.
Je me demande parfois comment ils réagiraient si eux ou un de leur proche faisait un infarctus dans le métro et que les passants les ignoraient. Est ce qu'ils se plaindraient que les gens ne sont pas solidaires ? Car c'est ça dont il est question, il faudrait dans cette société, ne pas écouter son coté humain, il faudrait toucher à rien, ne pas réfléchir, passer son chemin et au mieux appeler la police. "Dormez braves gens, tout va bien". J'ai le sentiment que de ne pas avoir obéit à cette phrase, ça les rends dingues.
Sur la question migratoire et des frontières, les actions de l'Etat sont tellement abominables que le pire qui puisse arriver c'est que des citoyens mettent leur nez dedans. Et même si c'est pas prémédité, ils ne le tolèreront jamais.
C'est difficile de croire qu'aujourd'hui l'Etat Français soit responsable d'atrocités. Pourtant c'est le cas, la justice et des organisations indépendantes l'écrivent, et moi je l'ai vu : des tortures, des femmes enceintes la nuit dans la neige, des lieux d'enfermement clandestins, des enfants battus, un bébé laissé pour mort, des prefets multi-recidivistes qui sont promus. C'est aujourdhui, en ce moment dans les Alpes-Maritimes, les Hautes Alpes et les Hauts de France.
Je ne sais pas où on va mais c'est pas joli. Je continu à croire au combat judiciaire car après l'occupation on a bien finit par condamner des ministres et des préfets et on a adopté la convention Européenne des droits de l'homme mais c'est long...

Mon parcours judiciaire c'est :
2016 : Le tribunal correctionnel de Nice me relaxe
2017 : Le parquet fait appel et le Cour d'Appel d'Aix en Provence me condamne à 2 mois avec sursis
2018 : Je saisis le Conseil Constitutionnel qui censure l'article 622-3 du CESEDA pour étendre l'immunité en cas de geste humanitaire.
2019 : La cour de Cassation casse ma condamnation et demande un nouveau jugement en Cour d'Appel
2020 : La Cour d'Appel de Lyon me relaxe
2021 : Le parquet se pourvoit à sont tour en Cassation
  • Anonyme 
    • €50 
    • il y a 7 j
  • EDITH GIGNOUX 
    • €40 
    • il y a 10 j
  • FLORIAN TRONQUOY 
    • €5 
    • il y a 11 j
  • Laure Humbel 
    • €10 
    • il y a 14 j
  • Caroline Lecocq 
    • €25 
    • il y a 17 j
Afficher tout

Organisateur

Pierre-Alain Mannoni 
Organisateur
Nice
  • La première plateforme de financement participatif

    GoFundMe compte plus d'organisateurs de collecte de fonds que n'importe quelle autre plateforme. En savoir plus

  • Garantie GoFundMe

    Cela arrive rarement mais, en cas de problème, nous déterminerons avec vous s'il s'agit d'une utilisation abusive. En savoir plus

  • Conseils d'expert 24 h/24, 7 j/7

    Envoyez-nous vos questions. Nous y répondrons, 24 heures sur 24. En savoir plus